Sur le fondement des articles 388-2 et 389-3 du Code Civil, le Juge des Tutelles, ou à défaut le Juge saisi de l'instance, nomme un administrateur ad' hoc chargé de représenter le mineur lorsque les intérêts de ce dernier sont ou paraissent en opposition avec ceux de ses représentants légaux.

Le cadre réglementaire et ses finalités. « Art. 433. − Le juge peut placer sous sauvegarde de justice la personne qui, pour l'une des causes prévues à l'article 425, a besoin d'une protection juridique temporaire ou d'être représentée pour l'accomplissement de certains actes déterminés. »« Art. 438. − Le mandataire spécial peut également se voir confier une mission de protection de la personne. » 

Le cadre réglementaire et ses finalités. La curatelle : « Art.440.  La personne qui, sans être hors d'état d'agir elle-même, a besoin, pour l'une des causes prévues à l'article 425, d'être assistée ou contrôlée d'une manière continue dans les actes importants de la vie civile peut être placée en curatelle. » La curatelle n'est prononcée que s'il est établi que la sauvegarde de justice ne peut assurer une protection suffisante.

Conformément à l'article 375-9-1 du code civil, le juge des enfants peut prononcer une mesure d'aide à la gestion du budget familial - MJAGBF. Lorsque les prestations familiales ne sont pas employées pour les besoins liés au logement, à l'entretien, à la santé et à l'éducation des enfants et que l'accompagnement en économie sociale et familiale prévu à l'article L. 222-3 du code de l'action sociale et des familles n'apparaît pas suffisant. Le juge des enfants peut ordonner qu'elles soient, en tout ou partie, versées à une personne physique ou morale qualifiée, dite "délégué aux prestations familiales"